Bienvenue

Pratiquement toutes les photos de mes randos ont été basculées sous forme de diaporamas sur Youtube, certaines restent encore sous forme de galeries, tant que ça marchera comme ça, elles y resteront.

- Internet Explorer peut bloquer sur certains sites d'hébergements des photos. Utiliser de préférence Firefox ou autres navigateurs.

- les sites d'hébergement de photos ne sont pas toujours au mieux de leur forme, prenez le temps. Je ne suis pas responsable de leur comportement parfois bizarre et erratique en mode diaporama !!

Merci de votre compréhension.


à noter: le petit dejeuner est obligatoire en chambre d'hotes decret num 2007-1173 du 03/08 relatif aux chambres d'hotes, pour moi c'est de la vente forcee
attention ne s'applique pas aux hotels

Rêve de neige

Hé oui! j'ai rêvé de neige, promenade en raquettes, ne connaissant pas, j'ai donc voulu essayer et pour la première fois avec un moniteur, non pour les raquettes, puisque on marche sans problème avec ces engins, mais pour connaître un peu mieux la montagne dans ces conditions, donc le seul moyen est de faire appel à un pro

cette expérience est destinée en principe, pour de la rando itinérante l'année prochaine, sans doute la grande traversée du Jura, mais d'içi là ?

le premier essai va se faire à Cervières,

  pas loin de Briançon ou j'étais d'ailleurs passé lors de ma grande traversée des alpes, voir l'onglet "GTA grande traversée des Alpes"

Cervières, ou nous serons accueillis à l'hôtel d'Izoard, je vous joint le lien :  http://www.hoteldizoard.com/
vous serez plus à même de le voir, par contre, je vais vous en faire l'éloge, puisque nous y passerons 6 nuits, nous avions fait le choix d'une chambre double, rien à redire

pour les repas, idem, bonne soupe chaude le soir,en bref, nous avons très  bien mangé

précisons aussi que les piques niques étaient impeccables, produits locaux, etc...

équipement spécifique fourni par leur soin, raquettes, arva, sonde pelle, évidement vous amenez vos fringues 

et le moniteur, puisque les 2 tenanciers se partagent le travail, une semaine en cuisine, l'autre sur le terrain et bis répétita pendant toute la saison, nous avons donc eu Pato qui nous remorquait sur le terrain, et Vincent en cuisine qui nous alimentait,   

à noter que nous étions dans un groupe d'une douzaine d'individus et individusses, tous plus louches les uns et les unes que les autres, mais en définitif, très sympa, on a quand même bien rigolé, merci à eux

merci aussi à Pato de nous avoir supporter sans nous frapper

les coordonnées:
Hôtel d’Izoard
Ouvert à l’année
92, le chef lieu
05100 CERVIÈRES
TÉL : +33 (0)4 92 21 06 49
contact@hoteldizoard.com





le 2 ème essai va se faire à Saint Véran, 

 plus précisément à la Chalp de Saint Véran ou nous serons accueillis à la Païta du Loup, je vous joins le lien:
  http://www.labaitaduloup.com/ , même punition, même motif, vous serez plus à même de vous faire une idée , pareil, choix d'une chambre double

rien à redire, confort, repas, tout était très bien, les piques niques du midi sont en suppplément

cette fois çi, pas de moniteur, rando libre, faut bien, à un moment, couper le cordon ombilical, cartes et matériel fourni par l'agence à laquelle nous nous étions inscrits, là aussi, vous amenez vos fringues

les coordonnées: 
La Baïta du Loup

La Chalp
05350 Saint Véran
Tel : 04 92 54 00 12 - Mobile : 06 14 66 48 45
email : contact@labaitaduloup.com




et après ces 2 expériences, quoi en retenir ?

bien sûr, le premier conseil est la prudence, en montagne, tout peut arriver, donc éviter les prises de risques, n'allez pas là ou vous avez des doutes

la marche en raquettes par elle même ne pose aucun problème, plus pénible puisqu'il faut rajouter le poids des raquettes au pieds, que dans la neige, malgré les raquettes, hé bien, on s'enfonce, principalement pour celui qui fait la trace, et suivant le poids de l'individu, la pénétration n'est pas la même non plus

on passe là ou on ne passerait pas hors neige, la neige épaisse nivelle le terrain, suivant là ou on tombe, il n'est pas toujours aisé de se relever, vous n'avez pas d'appui, il est donc plus facile d'essayer de se mettre sur le ventre, poser ses bâtons à plat en croix et d'essayer d'y prendre appui, après quelques gamelles, on y arrive  sous les rires des abrutis qui vous accompagnent, ne leur dites pas que je les ai traités d'abrutis :-)

les descentes hors pistes sont très amusantes, une fois que l'on a compris que ne pas glisser et s'enfouir dans la neige, il ne faut pas suivre la trace des autres, il faut aussi adapter sa vitesse à la pente pour ne pas avoir le temps de s'enliser, et descendre un peu comme on le ferait dans un escalier en posant le talon le premier, mais chacun s'adaptera comme il l'entend :-)

pour le matériel, pour avoir essayer au début des raquettes bon marché aux fixations lamentables, ça déjante sans arrêt, et ça vous gâche la sortie, avant d'aller à ces deux essais,  ou là, nous avions du bon matériel, et bien, un conseil, n'hésitez pas, prenez du bon,

nous avons testé des raquettes INOOK, serrage des lanières avant pas trop top, système de serrage autour de la cheville avec crémaillère, donc très progressif, faut resserrer un peu de temps en temps, le système arrière pour adapter à la pente en se servant de son bâton, idée très bonne, ça évite de se mettre à 4 pattes ou le genou à terre quand on est pas trop souple, inconvénient, dans notre cas, c'était toujours gelé, et pratiquement inserviable sans forcer comme une bête,  mais je pense que c'était dû à un manque d'entretien, en siliconnant ou en graissant, ça éviterait que ça gèle , par contre, très bonne tenue au pied

nous avons aussi testé des TSL, serrage des lanières, avant, plus facile enfin à mon avis que sur les inook, même système autour des chevilles à crémaillères, par contre, le système pour la pente, simplicité puisque juste un tuc à basculer à la main, au moins ça ne gèle pas, mais bon, vu ma souplesse, obligé de mettre un genou à terre, le système ne pouvant basculé avec le bâton, et j'ai déjanté une fois après m'être enfoncé jusqu'au coucougnettes, pour remonter la jambe, la godasse est sortie des lanières avant, a noter aussi l'usure des bandes de protection sur la cheville, je sais pas combine d'heures avaient ces raquettes ?

mais dans l'ensemble, ces raquettes allaient très bien, comparées à des quechua bas de gamme qui ne tenaient pas au pied, essayées en promenade libre avant ces 2 séjours,

le matériel de survie, ARVA, Appareil Recherche Victime d'Avalanche, in french, système électronique de balise qui permet de vous retrouver, c'est une balise qui émet un signal, vous devez le porter sur vous en permanence, et en principe, si vous êtes pris sous une avalanche, doit permettre de vous retrouver  par triangulation, enfin, si vos coéquipiers eux ne sont pas non plus enfouis dans la neige !!

 il semblerait que enfouis sous la neige, on peut envisager une survie d'environ en moyenne 7 ou 8 minutes, si vous êtes seul, le temps que des sauveteurs arrivent et vous recherchent au bon endroit, ça ne servira à rien, la portée au mieux, pour un bon,  serait d'environ 60 mètres !

en groupe, si vous ne marchez pas à l'enculade, ou alors, vous risquez d'être tous enfouis ensembles,  espacés, certains non enfouis pourront peut-être vous retrouvez, pour celà, après vous avoir repéré avec  leur ARVA qu'ils auront basculé en mode RECEPTION pour repérer votre ARVA qui lui fonctionne en mode EMISSION quand vous marchez,  ils auront une sonde, grande baguettes en alu ou en carbonne qui après l'avoir dépliée,  en piquant dans la neige, permet de sentir si un objet inhabituel pollue la neige, à savoir votre corps, espérons qu'ils ne vous enfonceront pas la sonde dans un oeil ou dans le tro.. de balle :-)
si il estiment avoir repéré un corps étranger, ils sortiront alors leur petite pelle, et oui, ça fait partie du kit de survie, ils creuseront délicatement pour vous sortir, donc si vous êtes encore en vie, pensez au moins à leur dire merci, c'est la moindre des choses.

d'après des avis de bon aloi, si vous êtes enfouis dans la neige, que vous n'avez pas encore brulé votre temps imparti, rappelz vous, 7 à 8 minutes, pour vous repérez dans l'espace en 3 D, pissez la bière que vous au préalable bue, un autre liquide fera tout pareil l'affaire,si elle vous revient dans la bouche, vous êtes tête en bas et les pieds en l'air, à l'inverse, si elle vous coule dans les godasses, vous êtes vertical dans le bon sens :-), si elle vous reste sur le ventre, vous êtes allongé sur le dos, si elle s'enfonce en faisant un petit trou jaune, vous êtes allongé sur le ventre, etc, etc...

désolé Mesdames,  nous les mecs, on a aussi un avantage, dans un instant de pleine forme, pour peu qu'il n'y ait pas trop de neige, si notre petit bout rouge clignote, ça sera aussi efficace qu'un ARVA :-)
tapez pas sur la tête, a condition que vous la retrouvassiez, je sais c'est pas trop fin !!

mais bon, écoutez mon conseil,  plutôt que d'amuser vos copains de la sorte en vous cachant sous la neige, ne prenez pas de risques inutiles, et vous aurez plus de chance de boire une bonne bière avec eux plutôt que d'en acheter une en chêne à poignées bien plus couteuse et moins agréable à avaler

je pense vous avoir à peu près tout dit, la prochaine sortie raquettes sera, si il y en a une, en grande itinérance sac sur le dos









Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.