Bienvenue

Pratiquement toutes les photos de mes randos ont été basculées sous forme de diaporamas sur Youtube, certaines restent encore sous forme de galeries, tant que ça marchera comme ça, elles y resteront.

- Internet Explorer peut bloquer sur certains sites d'hébergements des photos. Utiliser de préférence Firefox ou autres navigateurs.

- les sites d'hébergement de photos ne sont pas toujours au mieux de leur forme, prenez le temps. Je ne suis pas responsable de leur comportement parfois bizarre et erratique en mode diaporama !!

Merci de votre compréhension.


à noter: le petit dejeuner est obligatoire en chambre d'hotes decret num 2007-1173 du 03/08 relatif aux chambres d'hotes, pour moi c'est de la vente forcee
attention ne s'applique pas aux hotels

Chemin Niort Bergerac

De NIORT à BERGERAC        372 km

chemin de Compostelle


Vous allez vous demandez, qu'est ce que ce chemin, je reconnais qu'il ne va pas intéresser vraiment beaucoup de gens, enfin de randonneurs, à part peut-être des marcheurs de Saint Jacques qui descendront de Bretagne ou Normandie sans vouloir suivre impérativement le GR 36 traditionnel, du moins pour la traversée de la Charente ou j'ai traversé par un PR régional, balisage bleu/jaune, les Deux Sèvres et la Dordogne, j'ai suivi le 36

Maintenant, pourquoi, moi, l'ai je fait, tout simplement parce qu'un "bon" pélerin doit partir de chez lui, et chez moi, il y a encore quelques mois, c'était Niort, comme vous pourrez le constater dans les onglets, vous pourrez voir que j'avais fait Bergerac / Figeac, Figeac sur la voie du Puy que j'ai parcourue 2 fois, il me manquait donc, Niort / Bergerac pour que ce soit complet, voilà donc chose faite,

mais passons à la suite, la marche proprement dite :



 

jour 01 le 24/04/2019 de Niort à Villiers en Bois


Pour cette première étape étape. Encore une panne de beau temps. Il pleut pas mal. Puis ça tournera en averses. Puis en orage, mais un seul coup, mais des bonnes pissées, puis reaverses, enfin quelques clins d'oeil du soleil pour l'arrivée.
Ce début de chemin est à ma sauce, suivre le gr36 sachant que normalement il n'y a plus d'accueil pélerin à Beauvoir sur Niort, vérifiez avant de vouloir y faire étape, et donc pour moi, ça aurait été trop long de poursuivre plus loin, trop dur pour ce 1 er jour. J'ai donc triché et passez par les petites routes de campagne pour rejoindre Villiers. Par contre, au gîte de ce soir, ils ne font pas le repas et il n'y a rien. Et évidement, si vous n'avez rien acheté à Niort, vous restera plus que la solution de passer quand même par Beauvoir et son super marché!
Ce n'était pas très touristique, beaucoup de goudron jusqu'au Grand Mauduis ou j'ai retrouvé le GR , pour le suivre dans la forêt de Chizé sur de longues et très droites allées forestières.  Et enfin arriver à Villiers en Bois. Accueilli par Mr le maire en personne au gîte du Prioulet
il touche pratiquement le zoo de Chizé,  je ne connais pas la date d'ouverture, mais si vous en avez la possibilité, que vos jambes sont encore capables de faire quelques km, allez y, c'est sympa, ç'est pas Beauval, mais c'est sympa,  et il y a un bar, manger ? il y a au moins 4 ou 5 ans que je l'avais visité, me rappelle plus si ils font restau?, boire et glaces, oui !

nuité gite du Prioulet: 14, 50 euros
ptt déj à la demande, on vous donne le bazar à votre arrivée, et vous vous débrouillez le matin: 4,50 euros
Et en plus, il, le gîte,  est en plein sur le chemin pour repartir demain

jour 02 le 25/04 de Villiers en Bois à Aulnay


On quitte les Deux Sèvres et on passe en Charente maritime pour un bref moment de temps à Aulnay

Encore une journée ou la météo ne m'aime pas. Départ sous la pluie, donc le long de la cloture du zoo, si comme moi, vous avez un peu de chance, vous apercevrez quelques animaux. Mais aujourd'hui sera une journée animale. Un chevreuil aussi surpris que moi déboule à quelques mètres de moi. Puis ce seront des lièvres, des escargots, limaces, etc.... Longue errance par des petits chemins qualifiés de "découverte" , certains que moi je qualifie de moyennement entretenus, certes par beaux temps, c'est sympa, mais par pluies abondantes, croyez moi, c'est pas folichon, ou allées forestières. A noter que vu les passages en forêt humide, chemins d'herbes pas fauchés, prenez le temps de vérifier la présence ou pas de tiques. Il y en a dans le coin! Donc je chemine sur le gr 36, vers 10 h, enfin le soleil arrive, oufff!!!!!!. vers 13h j'arrive à la Villedieu, et oh surprise, un pélerin qui arrive de Paris. Normal, c'est un des points communs de la voie de Tours, GR 655, et du GR 36. Il est en pique nique avec un habitant du coin qui le suit sur son face de bouc et qui souhaitait le rencontrer. Du coup suis invité aussi à me restaurer. J'apprends du même coup qu'il y a d'autres pélerins devant et derrière. Vais même en découvrir en vélo. Il y a donc du monde sur cette voie de Tours ! Bref après le casse croute, je repars avec mon pélerin, puisqu'on va à la même fin d'étape. A peine repartis, le ciel qui entre temps avait viré au gris foncé, puis noir, va commencer à faire tomber la pluie sur nous, et ça va vite se durcir, un orage nous tombe dessus, avec des trombes d'eau. Du coup on serre les fesses et tout ce qu'on peut, ben oui, on est en plein dessous. Finalement, on va quand même s'abriter dans une palice, ou une haie arborée si vous ne connaissez pas le mot, c'est un choix, soit finir noyé ou foudroyé . Du coup, on commence à se refroidir sérieux, alors on décide repartir. Et ce ne sera pas notre jour, puisque je suis encore là pour narrer ce périple !
Et finallement on arrive à Aulnay ou je vais perdre mon pélerin. Lui continue demain vers St Jean d'Angely sur le GR 655 alors que moi je continue sur mon GR 36.
Je découvre qu'il y avait un gîte que je n'avais trouvé, du coup j'avais réservé à

l'hôtel le Donjon
certes pas le même tarif !
la nuité 56 euros, repas possible 15 euros sans la boisson

À noter: que vu la facture que j' ai payée, quand même 92 euros avec les boissons,  je suis quand même déçu, non par la qualité, mais du fait que le chauffage était coupé parce que la saison est finie, dixit la propriétaire, et que, ben demain matin, je vais repartir avec chaussures encore détrempées,  chaussettes pas sèches et bas de pantalon encore mouillés !

jour 03 le 26/04 de Aulnay à Couture d'Argenson


Et on repasse en Deux Sèvres à nouveau.
Ce matin la météo fais moins la gueule. À part une petite averse,  ça oscille entre gris et bleu, voir même un peu de soleil. Cette étape est plus particulièrement axée sur les PR régionaux , dont celui de la sylve de Couture d'Argenson. Pas de  GR 36. L'étape reste sympa, chemins forestiers,  aperçu de la campagne en marchant sur des chemins blancs, un peu de goudron, mais ça reste potable ! Quelques petits village, mais pas de bar !
Après une petite pause à Saleignes dans l'abri bus, prends le chemin, mais cette fois-ci sur le GR 36, et vous savez avec qui? La pluie bien sûr, qui se réinvite en averses multiples. Et puis à 2 km de l'arrivée retour du soleil. Petite précision couture d'Argenson n'est pas sur le GR, je dirai à 1,5 km au nord,  mais n'ayant rien trouvé d'autre je n'avais pas le choix. Ce soir

chez Mado ch d'hôtes
40 euros la nuité avec ptt dej
repas sur demande 12 ou 15 euros ?

jour 04 le 27/04 de Couture à Courcôme


Retour en Charente, Il a plu cette nuit, mais ce matin ça s'arrête juste avant mon départ. Aujourd'hui le ciel clignote, un coup bleu, un coup gris,  un coup gris, un coup bleu, mais pas de pluie.
Une étape assez diverse, petits chemins blancs, sentiers forestiers, goudron. Agrémentée de traversées de petits villages, dont un ou vous trouverez un bar en arrivant au stop au lieu de suivre le GR à gauche remonter à droite sur 50 m jusqu'au gros poteaux en pierre, c'est la place du marché, il y a un bar qui fait aussi un peu épicerie. A Tusson, il vous faudra quitter le GR si vous voulez faire comme moi dormir à Courcome. C'est je pense à peu près 7 ou 8 km du GR si vous passez par Bessée, puis Magnez, il faut remonter plus au nord pour trouver un pont et traverser la LGV, la D335 est fermée, et ensuite redescendre. Vaut mieux aller jusqu'à Charmé pour quitter le GR et remonter. Mais je n'ai rien trouvé ailleurs pour dormir. Autrement mon étape de demain aurait été trop longue.
À noter a Tusson il y a un bar mais fermé aujourd'hui, un restaurant très cher, une chambre d'hôtes mais qui était complète ce soir.
Tusson est sur le chemin de Compostelle, et peut-être même y a-t-il un gîte d'étape, mais je n'y ai pas pensé, tant pis !

Chambres d'hôtes chez Marie
2 rue du tilleul argenté
1/2 pension 61, 40 euro sans boisson

Jour 05 le 28/04 de Courcome à Poursac


A moins que vous ne vouliez visiter le château de Verneuil sur Charente, cette étape, vous n'aurez pas à la faire, moi je l'ai faite pour récupérer une amie qui doit venir faire la traversée de la Charente avec moi jusqu'à Aubeterre
Ce matin la météo est enfin clémente mais beaucoup de bleus, toujours pareil, alternance, petits chemins, forêts,  goudron et cetera. Quelques éoliennes aussi vous saluent au passage.
En arrivant sur Verteuil, vous apercevez le superbe chateau

dormi perso

jour 06 le 29/04 de Poursac à Tusson


Il fait froid mais un temps superbe. Aujourd'hui et pour quelques jours, je suis deux. Sympa. Toujours le même type de chemins, mais on suit un chemin régional de Compostelle balisé bleu et jaune. Quelques points de vue très étendus. Quelques lièvres, semble t'il amoureux,  égaieront sympathiquement la matinée. Repassage aux pieds d'éoliennes, les mêmes que hier. Quelques petits villages, mais que nenni, la dêche, le grand vide , rien, pas un bar même en arrivant à Tusson , on devra se contenter de coca et perrier au salon de thé, tenu par une écossaise, la seule courageuse, le bar, déjà fermé le samedi lors de mon passage, l'épicerie pareille, lundi tout fermé, à ne rien y comprendre, peut être les horaires espagnols, ouverture qu'à 17h ? y a rien d'écrit ? ce soir

chambre d'hôtes anglaise chez Madame Cooper,
immanquable, dans l'artère principale sur le chemin
95 euros la 1/2 pension pour 2 personnes, 61 pour 1 personne

jour 07 le 30/04 de Tusson à St Amant de Boixe


journée sympa, que ce soit météo ou étape, trés bien. bon un peu de goudron, et ..... un peu de relief !  Bon les bars, béhé ! certes, faut les chercher ! A Marcillac Lanville, si vous passez avant la fin de l'année, et avant 12h30, vous aurez la chance de pouvoir peut être boire un coup et achetez un peu de bouffe. A la fin de l'année, tout sera fermé, si pas de repreneur. Ce soir , arrivée à St Amant, désastre, l'hébergement , dû au travaux  de restauration, c'est la cata, dans l'hébergement, c'est une poussière de pierre dingue, la responsable du gîte n'a pas assuré son boulot, les ouvriers du chantier partis depuis 15 jours ont laissé les lieux dans un état
Peu satisfaisant, et elle n'a rien vérifié après !  bon heureusement, on a une solution de repli. mais quid de ceux  qui seront pris au dépourvu ?
Bon après, quand les travaux seront finis, je pense que ce petit gîte redeviendra opérationnel, donc à voir ? Et ce soir, je perds ma coéquipière!

ce soir donc dormi personnel

jour 08 le  01/05

absence de marche pour régler des problèmes perso, dommage il faisait beau, alors qu'on annonce une baisse de la météo pour les quelques jours à venir. J'espère qu'il ne s'agit que de grisaille et non de pluie. sorry pour cet intermède perso!

jour 09 le 02/05 de St Amant de Boixe à St Yrieix Venat


Après avoir réglé enfin mes problèmes perso. Retour à Saint-Amand vers 10h30 je peux enfin reprendre ma marche. Heureusement, c'est une étape courte. La nuit a été pluvieuse avec un gros orage, et du coup ce matin, c'est grand ciel bleu jusqu'à 14h où ça devient gris, j'espère que la pluie va attendre que j'arrive à mon hébergement ! C'est une étape assez sympa quand même, quelques goudrons, quelques kilomètres avant l'arrivée, juste avant Tonne, on est sur la hauteur avec un banc, on peut s'asseoir pour admirer le paysage. Au loin Angoulême. La partie finale est vraiment très sympa, on passe dans des petits chemins bucolique sous le couvert des arbres, plein de petites fleurs de toutes les couleurs, de fougères et autres plantes que je ne connais pas. aujourd'hui on peut dire qu'il y a quelques petits reliefs, descendre, monter, enfin la panoplie quoi!

ce soir chambre hôtes l'épicerie de Vénat
la nuité pour 1 personne 50 euros, 60 pour 2 personnes  avec ptt dej
- ne fait à manger qu'aux piétons et sur réservation à 15 euros par tête
pas de possibilité de cuisiner et
Attention, commerces à au moins 2 km

jour 10 le 03/05 de St Yrieix à Mouthier sur Boeme

plus précisément à 2 km au sud, au moulin du duc

Il a plu cette nuit, mais ce matin il fait beau, quelques petits nuages, mais c'est sympathique. Après avoir quitté Saint-Yrieix vénat, vous vous dirigez sur Saint-Yrieix-sur-Charente, sympathique petit chemin. Après Saint-Yrieix-sur-Charente, c'est de toute beauté, si comme moi vous avez le soleil, vous marchez sur le chemin qui longe la Charente c'est grandiose.
Attention à ce qui suit:  à ce jour, le chemin passe par les îles Fleurac pour traverser la Charente, sauf que, maintenant le propriétaire ne veut plus du passage des randonneurs, ça dure depuis à priori depuis 2 ou 3 ans,  il semblerait que ça va se régler sous peu,  donc faites gaffe avant de partir comme une brute, pour ma part , j'ai pris l'option, en longeant la Charente, jusqu'à ce qu'on arrive à une guinguette et location de bateaux sur la gauche, avec un pont à 100 mètres, après, j'ai donc pris ce pont pour traverser la Charente, longer la route dans St Michel, j'ai passé le long des imprimerie trucmuche je sais pas quoi, enfin plutôt papeterie, et sur votre droite après, il vous faudra couper la voie ferrée, sur la carte IGN que j'ai, ce passage à niveau est marquer d'une croix rouge, comme si le passage était fermé, il n'en n'est rien, on peut passer à pied sans problème et en voiture aussi, d'ailleurs, le mieux c'est que vous ayez un plan quand même pour vous repérer et dès la sortie de Saint-Michel vous allez retrouver vos marques préférées le bleu et jaune.
Si vous êtes joueur, au lieu de prendre le pont, vous pouvez continuer à longer la Charente jusqu'à l'écluse de Busseau, mais personne n'ayant pu me renseigner, je ne sais pas si on peut traverser par l'écluse, à vous de voir ?. Après Chantoiseau, le balisage, ben je le vois plus, je vais plus ou moins au pif avec mon gps.
Il vous faut rejoindre le lieu-dit la Croisade et descendre pour traverser sous la 4-voies par une série de rond points. Après vous retrouverez les marques. À la sortie de la Couronne, après m'être perdu une première fois, je passe donc le pont sous la voie ferrée,   une première marque, je m'engage, et après plus rien ! j'ai peut-être les yeux bouchés de merde, où il n'y a pas de marque, je ne sais pas ? faites attention, soyez vigilant, heureusement mon copain gps me permet, par des petites routes, de rejoindre le bon chemin. C'est quand même pénible. Je finis enfin par rejoindre la section du GR 4 qui va me permettre sur quelques kilomètres, à travers la forêt de descendre vers Mouthier. Il a dû pleuvoir quelques peu avant mon passage,  ça gadouille et sur les marres, foisonnent les moustiques en train de pondre. Il vaut mieux passer en mi-journée que le soir je suppose,  qu'après la pondaison, qu'ils doivent avoir goulûment une envie de sang frais! . Soudain come sorties de nulle part, quelques gouttes d'eau, m'en fous, suis sous les arbres, et plus remarquable encore, des marques bleues et jaunes, à n'y rien comprendre !
Arrivée à Mouthiers ou je dois faire des courses. Me faut attendre, ça n'ouvre qu'à 15h, ensuite direction 2km pour le

moulin du duc
la nuité et ptt dej très complet 50 euros
pas de repas, mais coin cuisine, d'ou arrêt, attente et le besoin de courses à Mouthiers . Cadre superbe la propriétaire vous fera visiter le moulin, roue à aube, engrenages, meule et cetera......

A noter: si ce n'est la traversée de St Michel et ensuite de la Couronne, une étape bien sympa

jour 11 le 04/05 de Mouthiers à Voulgézac


Ce matin météo clémente, ciel gris et brunes , mais pas de pluie, idéal pour marcher. Plutôt que de rejoindre Voulgézac au plus court, j'ai décidé de remonter vers le nord pour retrouver le GR au lieu-dit La Rosandry et son petit château que l'on aperçoit en arrivant. Me revoilà donc avec mes petites marques adorées bleues et jaunes, on commence par longer étangs et quelques tourbières. La terre est noire.
Vers 11h30 une invitée s'invite, la pluie, ça va durer une bonne heure, mais je lui nique sa mère, je suis dans la forêt, ses gouttes ne m'atteignent à peine. Quoi dire de cette étape, elle est assez banale. Ah oui, il y a un petit truc que j'ai oublié de vous parler, depuis le début, ce sont les canons à gaz, des trucs pour faire peur aux oiseaux qui veulent s'attaquer aux semences, on entend ça à longueur de journée tous les jours . À savoir quand même, qu'aujourd'hui on atteint les 200 mètres d'altitude. Ce soir donc arrêt à Voulgézac, c'est à peu près à 2 km hors du chemin, qu'on atteint après une longue descente par la route goudronnée, je n'ai pas pu trouver mieux, par contre, c'est pas cher, mais il vous faudra apporter votre repas acheter à Moutiers, il n'y a rien entre les deux, c'est une chambre Airbnb avec cuisine à disposition, chez Carole, exactement à Puit Chabot, allez 500m après Voulgézac, mais vous allez pas chipoter pour quelques mètres. Excellente communication , uniquement téléphonique puisque absente, mais très présente pour m'aider.

Puychabot 16250 Voulgézac
La nuitée à  12,51 euros

jour 12 le 05/05 de Voulgézac à Juissac

Plus précisément au Maine Lafont

Belle surprise ce matin le ciel pète dans le bleu, petite gelée blanche par endroit, ça pince le bout des doigts. Journée de errance à travers champs, cultures et forêts, petits chemins,  goudron, montées et descentes, et il y en a ! et cetera. Une fois passée le village la Meulière, puis avoir traversé une route, mon tracé descend entre une forêt  et une vigne ,rendu au lieu Pas de Chaverrut sur la carte IGN, on s'engage sur la gauche dans une piste animale,  ouais, il y a eu un chemin, à une époque, puisque pratiquement dès le début pour franchir le ruisseau il existe encore un simili de passerelle, en bois et métal,  ensuite le chemin n'est plus entretenu,  et finalement disparaît complètement. Comme il n'y avait pas de balisage, avant de descendre le long de la vigne, j'ai pris cette option, un vrai massacre une fois dans la forêt, celle-ci n'est pas du tout entretenue, impossible de suivre une direction, et après avoir galéré dans les branchages, les ronces,  les branches mortes, les arbres renversés,  les fougères,  avec mon gps, heureux de ne plus avoir à travailler à la boussole,  j'ai pu retrouver le chemin de l'autre côté. Alors par où fallait-il passer ?  je n'en ai aucune idée, mais chez vous, hé bien,  étudiez bien la question !.
Aujourd'hui je dirais qu'il y a quand même beaucoup de goudron.
À Montmoreau-Saint-Cybard, j'accepte le fait de faire le détour par le centre-ville en espérant me désaltérer d'une bière, mais que nenni tout est fermé, comme d'habitude !!! Tant pis il faut continuer encore beaucoup de goudron jusqu'à Jouignac. Encore 2 km après en gros, et arrivée aux Cabane du Maine Lafont

chambre d'hôtes
la nuité avec ptt dej  de 25 à 70 euros
pour moi la 1/2 pension 60 euros
table d'hôtes, repas, prix en fonction de ce que vous demandez pour dîner
accepte de me faire un repas léger pour 12 euros

jour 13 le 06/05 de Juignac à Sainte Aulaye


Ce matin comme hier, gelée blanche par endroits et grande tempête de ciel bleu. Je n'ai pas eu à revenir sur mes pas,  mon hébergeur très sympa, m'a expliqué comment rejoindre le chemin, en continuant après chez lui,  et en descendant par un moulin, ensuite,  il suffit d'emprunter le petit chemin qui contourne le moulin par la droite,  grimper la colline à travers les taillis et les arbres, aucune difficulté. Arrivé en haut, le long du chemin, une clôture avec barbelé vous attends, il vous suffit de repérer une échelle qui monte sur une plate-forme dans un arbre , et à cet endroit-là, il y a un passage sans fil. Petit déjeuner copieux, enfin, je veux dire, que celà aurait pû faire un petit déjeuner copieux,  lièvres, perdrix, lapins, un vaste choix. Relief, puisqu'on oscille entre 100 et 200 m d'altitude, et cela plus d'une fois, croyez-moi !.
C'est ma journée chance aujourd'hui, les chemins herbeux sont tous juste fauchés, contrairement à hier, ou au bout 1h, j'avais les godasses déjà pleines d'eau, le givre et la rosée m'avaient gâtée, mes godasses prennent l'eau par le dessus !
Arrivée à Aubeterre sur Dronne, quelques petites falaises, avec semble t'il quelques trucs troglodytes, charmant village, et sur la petite place ou vous arrivez, pour une fois, vous pourrez boire ou manger ou les deux! mais bon, faut continuer ! Par contre pour sortir de la place je n'ai encore une fois trouvé le balisage, je commence à trouver qu'il est plutôt mal fait, déjà que les couleurs se voit pas beaucoup, donc encore une fois appel à mon pote le gps.
Après Aubeterre, à mi-route de Bonnes, on longe la Dronne, rivière très pudique, elle apparaît timidement entre les arbres.
Ensuite, pour rejoindre Sainte Aulaye, du goudron et toujours du goudron, une étape de goudron, je sens que je vais avoir encore des ampoules, les pieds chauffent atrocement, les routes sont très chaudes.  Ce soir chambre d'hôte

La chambre d'Émilie
11 rue des faux christs
sainte aulaye
La nuitée à 45 euros avec ptt dej

jour 14 le 07/05 de Sainte Aulaye à Menespret


Ce matin a priori ce n'est pas gelé. Le soleil pointe ses petits bras à travers un ciel vaporeux. La journée commence fort, encore du goudron. Ce sont des petits routes sympas, ça reste du goudron! Et ça chauffe les pieds!!
J'ai suivi le chemin jusqu'à Echourgnac et plus précisément jusqu'à l'abbaye Trappe de bonne Espérance, aucun intérêt ! rien à voir, circulez ! ensuite je quitte le PR pour aller jusqu'à Menespret,  n'ayant  trouvé aucun logement adéquat à Montpon Menesterol. ce sera donc goudron jusqu'au bout de l'étape.
carrément hors chemin 6 ou 7 km, plus précisément à Gaillard

chambre hotes "Nuit calme"
39 euros la nuité avec ptt dej
repas à 25 euros dans les options que vous choisirez, boisson fromage

À noter: propriétaires anglais très gentils, monsieur parle bien français, madame un peu moins, le repas fut excellent, petit-déjeuner très complet comme j'en ai rarement vu, ils sont prêts à venir récupérer les gens à Montpon à la gare et les ramener le lendemain matin, donc pourquoi se priver d'un accueil sympa sans faire des kms à pieds supplémentaires !

Jour 15 le 08/05 de Montpon  à Sainte-Foy-la-Grande


Aujourd'hui la météo fais encore la gueule, il pleut sans arrêt, petite ou grosse pluie. Mon hôtelier d'hier soir m'a donc ammener à Montpon à la gare à 150 mètres du chemin. Vu la météo, j'hésite pas à couper, et éviter les détours pour arriver au plus vite. Donc, encore une fois goudron, goudron, mais même sans raccourcir, c'est une étape de goudron. Attention la petite descente dans le bois, avant d'arriver à Sainte-Foy, par temps de pluie extrêmement glissante, je me ramasse la goule 2 fois, heureusement le sac à dos m'a protégé le dos. Aujourd'hui, jour férié, impossible de trouver un bar ouvert. C'est la galère!
Arriver trop tôt à mon hôtel, je dois attendre 16h sans ma bière favorite, mais c'est un peu ma faute, en arrivant, il y a un petit super marché ouvert tous les jours même feriés ou j'aurai pû m'approvisionner, mais pas voulu m'arrêter, et ensuite faire demi-tour .

Ce soir hotel café de la Gare juste en face la gare n'ouvre qu'à 16h
54 € la nuitée sans petit déjeuner
ptt déj à 6 euros
normalement font bar et restau, mais ils sont en travaux, et donc pas de service. Mais gentiment, j'aurai quand même ma bière ! exceptionnellement parce que je suis un gars sympa, rires !

A noter: contrairement à ce que mes fausses idées me faisaient penser, on n'est pas en Dordogne, mais dans une enclave de la Gironde, qui l'eusse cru ?

Jour 16 le 09/05 de Sainte-Foy-la-Grande à Bergerac


Météo de mirde pour cette dernière étape. il tombe des vaches qui pissent en même temps, et ça va durer 2h, après, ça se transforme en grosses averses et s'arrêtera vers midi. Je baigne de partout, du coup j'ai tout fait par la route. Départementale 18 et 14. Et là, si il n'y avait rien de spécial à voir, à part les vignes, j'ai encore pu mesuré la connerie, l'incivilité de certains conducteurs . Certains, rien à redire, très fair play, s'écartaient. Mais les autres, des tueurs en puissance. On devrait mettre les gens en condition de piéton quand ils passent le permis de conduire, peut être arriveraient ils à comprendre que de se faire frôler à quelques centimètres, tout ça par bêtise, fainéantise, c'est vrai, c'est fatigant de ralentir, tourner un poil le volant ! bande de con.ards !   vous avez raison, vous irez plus vite au purgatoire


En conclusion, ce chemin, n'est peut-être pas attrayant, mais il me fallait le faire, donc je l'ai fait !






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.