Bienvenue

Pratiquement toutes les photos de mes randos ont été basculées sous forme de diaporamas sur Youtube, certaines restent encore sous forme de galeries, tant que ça marchera comme ça, elles y resteront.

- Internet Explorer peut bloquer sur certains sites d'hébergements des photos. Utiliser de préférence Firefox ou autres navigateurs.

- les sites d'hébergement de photos ne sont pas toujours au mieux de leur forme, prenez le temps. Je ne suis pas responsable de leur comportement parfois bizarre et erratique en mode diaporama !!

Merci de votre compréhension.


à noter: le petit dejeuner est obligatoire en chambre d'hotes decret num 2007-1173 du 03/08 relatif aux chambres d'hotes, pour moi c'est de la vente forcee
attention ne s'applique pas aux hotels

Camino Via de la Plata, Camino Sanabres


de Seville à Santiago


- Vía de la Plata 614 km + Camino Sanabrés 411 km


 

Donc voici le compte rendu d'une très longue randonnée, puisqu'il s'agit d'un chemin qui fait à peu près 1100 km. Ce chemin appelé via de la Plata doit son nom à l'argent. En effet Plata en espagnol signifie argent.

Vous y trouverez toutes sortes paysages, des terrains sans aucun abri pour l'ombre, des kilomètres sans arbre, des terrains avec du relief, passages dans les grandes villes et des petits villages, enfin tout ce qui fait le charme d'un chemin de Compostelle.
Lors de la préparation, je vous conseille vivement de consulter pour les grandes villes les dates des fêtes religieuses, en effet, lors de ces fêtes, les hébergements sont très difficiles à trouver, réservés depuis de longs mois par des pèlerins assidus. Attention aussi, au fêtes des étudiants ! A ces occasions, vous vous apercevrez vite que les billets de vingt euros ont plus de valeur que la crédencial !!

Attention : des faux pèlerins, enfin c'est comme ça que je les appelle, sont des rabatteurs pour les gîtes et hôtels. Le soir, juste avant le coucher, ils vous demandent ou vous allez le lendemain pour dormir. La, ils vous font un numéro d'artiste, oui, tu ne pourras pas y aller, soit parce que le gîte est plein ou fermé , il te faut donc aller à tel endroit,  moi j'ai trouvé une place, je peux téléphoner pour toi si tu ne parles pas l'espagnol, donc dans la précipitation, ne sachant quoi faire, on accepte leur offre. Certes, les tarifs ne sont pas plus élevés ou  très peu, mais ça vous oblige quelques fois, à faire des étapes plus longues que prévues. Par trois fois, j'ai pu constater m'être fait avoir !

Exemple : sur une étape, une fausse pèlerine nous trouve un hébergement, il faut être avant 16 heures à un point donné, ou un taxi viendra (qu'une sule fois) nous chercher gratuitement  pour nous emmener à l'hôtel hors du chemin. Bien entendu, le lendemain matin, le taxi vous ramène au même point. Ayant refusé cette offre, je me débrouille par mes propres moyens, et arrive à l'hébergement que j'avais prévu. Contrairement à annoncé, il y a de la place en pagaille ! Et de plus, dans le village il y a au moins deux autres hébergements en plus.

Attention aussi, au surbookage, dans certaines auberges, vu le nombre de pèlerins, et le nombre de places annoncées sur les guides, il peut être nécessaire de réserver. Pas de honte à avoir, pratiquement tout le monde le fait! .Et quand vous arrivez, ben, pas de place, l'hospitaleros accepte tous les appels en tablant sur le fait que certains ne viendront pas ! l'a pas tort non plus !!!
Maintenant, parlons de la randonnée, c'est une très belle randonnée, enfin pour moi, certes beaucoup de goudron, quelques portions industrielles, mais j'ai aimé et j'y ai fait de belles rencontres.
Malgré des étapes que j'ai définies comme peu intéressantes, il n'empêche que je vous conseille ce camino, pour les photos, je me suis plus attaché à vous prendre les paysages ou les chemins, sans masque,  les bâtiments, vous les verrez par vous même, ou sur les vidéos d'autres marcheurs.
Les rencontres, très peu de français, est-ce du à la saison ? Mais beaucoup d'Allemands, de hollandais, d'anglais, et autres pays divers.


A noter: je ne donne que les hébergements que j'ai fréquentés, mais il y en a beaucoup d'autres, ce qui permet de faire, contrairement au découpage de beaucoup de guides, des étapes à la portée de tous, la plus longue que je ferai sera de 35 km, et encore, elle n'en faisait que 32, mais c'est ce jour là que j'ai choisi pour me perdre :-). de plus, si j'avais fait comme la plupart des pélerins, j'avais pris la route au lieu du chemin, j'aurais économisé plusieurs km et ne me serai pas perdu :-)
pour le reste ça reste une moyenne de 18 à 25 km
Allez, c'est parti, on commence

ATTENTION: les découpages sont faits en fonction des hébergements, mais vous pourrez adapter sur le terrain en fonction de la forme physique, ou d'arrêt si visites ou repos, etc...

Je vous donne l'endroit ou j'ai dormi  à Séville, si comme moi, vous ne partez pas le jour même
    - arrivee gare routière seville, Plaza de Armas
    -  Pension Gala Calle  Gravina, 52, Vieille ville, Séville pour 22,32 euros
          Gravina, 52 Vieille ville 41001 Séville Espagne
          Tél:      +34 954 21 45 03


Camino de la Plata


jour 01 le   01/ 04/2017  de Séville  à Guillena         22,6 km

    pour ce premier jour, étape de peu d'intérêt, beaucoup de goudron et marche en ville. Rencontre avec un convoi de chars à boeufs. Et avant Guillena, une  longue ligne droite sous le soleil de 7 km. Si vous êtes courageux, prenez l'option plus longue, beaucoup mieux au dire des Espagnols, arbres etc... Pour deux ou 3 km de plus dans certains guides. Déjà beaucoup de monde pour ce premier soir, on est une bonne vingtaine ça commence fort!
   
- albergue Luz del Camino 13 places
      C/ Federico García Lorca, 8 (a la entrada del pueblo)
      12 euros avec ptt déj à préparer soi-même
      tél: 955 785 262  ou Móvil : 665 068 222 
    –restaurant à 150 m, menu pèlerin 6 euros

jour 02 le  02/04/2017 de  Guillena à Castilblanco de los Arroyos     18,7 km

    au départ, sortie de la ville, on marche sur le bord de la route très passante, assez dangereux. Mais le milieu de l'étape, très sympa. Oliveraies et  autres arbres, passage parmi les vaches et taureaux, mais tout ce petit monde ne bronche pas. Je pense même que ça les amuse de voir tout ce monde passer. Aujourd'hui, on commence à monter, très doucement et pratiquement toute la journée.

    -  Albergue Municipal de Peregrinos 30 places dortoir et chambres
      La Tenada o Antonio Machado S/N
      donativo et restau en face pour 8 euros

jour 03 le  03/04/2017 de  Castilblanco de los Arroyos à Almadén de la Plata    29,5 km

    au départ, vous pourrez apercevoir sur votre gauche des cigognes. Ensuite si je puis dire, commence la galère pour 18 ou 19 km sur la route jusqu'à l'entrée du parc naturel de la sierra Norte. De temps en temps, il y a bien un petit sentier qui longe, mais pas entretenu et impraticable. C'est donc goudron, beaucoup de pèlerins avouent avoir fait cette partie en taxi. Je fais une mauvaise chute un peu avant l'entrée du parc. Peau  déchirée sur les mains, des douleurs dans la poitrine qui vont me tenir plusieurs jours durant, je suis tombé à plat ventre au fond du caniveau. Je porte mon appareil photo devant et suis tombé dessus d'où cette douleur. Ça m'a fait comme un uppercut au cœur, j'ai vu quelques étoiles un certain temps. Heureusement, une pèlerine qui me suivait et ayant assisté au massacre est venue m'aider à me relever, je n'y arrivais pas avec le sac à dos qui me coinçait au fond du caniveau étroit ! Enfin, après cet intermède comique, pour les derniers 11 km, vous entrez dans le parc naturel de la Sierra Norte, , et là,  vous êtes grandement récompensés de votre misère. C'est super ! Juste avant d'arriver, une montée violente, et pareil pour la descente Almaden. Toutes les auberges du centre sont complètes, les pèlerins en taxi sont tous arrivés les premiers, de bonne heure ! Seule issue possible, l'Albergue municipale que vous atteindrez après avoir encore marché, vu qu'elle est complètement à la sortie du village, et qu'il vous faudra revenir en ville pour manger. Heureusement cette albergue  est très sympa et confortable. C'est d'ailleurs là que je rencontrerai ce que j'appelle un faux pèlerins comme indiqué ci dessus.
  
- albergue municipale Ayuntamiento
      10 euros la nuité sans rien, possible de cuisiner, c'est très propre. chambre lits simples et             spacieuse.
      restau en ville menu pélerin pour 8 euros

jour 04 le 04/04/2017 de Almadén de la Plata à El Real de la Jara     15,9 km

   
petite étape, mais là encore, vous allez marcher dans le parc naturel de la sierra del Norte et c'est vraiment superbe, quelques reliefs, mais c'est vraiment très beau, et surtout pas de goudron!
    - albergue Alojamiento del peregrino 12 places
      la 2ème après l'entrée dans le village
      C/ Pablo Picasso,17
      nuité 10 euros, très propre, avec cuisine, et épicerie à 250m
      restau en ville à 500 m
     

jour 05 le 05/04/2017 de El Real de la Jara à Monesterio         19,8 km

  
étape courte, enfin suffisante 20 km. Très sympa, des vaches, des cochons noirs, des moutons et chèvres. Un petit peu de route, mais rien, quelques reliefs surtout avant d'arriver. En principe, l'albergue  municipale, la grande, serait fermée depuis quelques mois. Ce soir donc ce sera à   
  
- Hostal Extremadura en face la poste
     chambre double que je partagerai avec ? à vous de deviner !
     10 euros par personne avec salle d'eau intégrée!
      donc au final, pas plus chére que l'albergue, mais faut être deux !
      restau en ville toujours à pas cher

pour mémoire, le petit groupe que l'on forme avec d'autres pèlerins, devient très sympathique, et la, vont commencer les soirées liqueurs, liqor arujo herbias, c'est très bon et........ surtout pas cher ! bon, ça fait un petit 40°     :-)

jour 06 le 06/04/2017 de Monesterio à Fuente de Cantos         21,6 km

   
encore une étape bien sympathique, sauf les sept derniers kilomètres, on aperçoit la ville, mais pas l'impression d'arriver. De plus en plus de pèlerins, et on commence à se faire draguer par des rabatteurs d'hôtels et Albergues diverses qui vous attendent  sur le bord du chemin dans leur voiture. Ce soir encore sera hôtel, pourquoi ? Parce qu'il est superbe et surtout offrira un dortoir pas cher, à vous de juger, et une piscine malheureusement pas encore en service en avril dommage !
   
- hostal ZAGUNA de la PLATA
      12 euros en dortoir ou 15 euros en chambre individuelle
      repas en ville en bande
   

jour 07 le 07/04/2017 de Fuente de Cantos à Zafra             25,1 km

   
étape de peu d'intérêt, c'est plat, pas d'arbres pour s'abriter d'un soleil violent qui nous cuit depuis Séville. Quelques oliveraies, vignes, et les quatre derniers kilomètres sont peu intéressants sur le goudron. Un premier village, même pas de bar, mais une épicerie. Enfin, au deuxième village, bar restaurant. Je n'arrive pas à comprendre, on découvre de nouveaux pèlerins, certains n'hésitent pas à prendre le taxi sur ce genre d'étape, quel intérêt ? Et vous, quand vous arriverez plus tard, les gîtes sont pleins !    Alors que vous n'avez vu personne, et encore moins vous doublez. Bon, je sais le départ à quatre heures du matin avec la frontale, mais pour l'instant, je n'ai pas encore constaté ce phénomène dans les albergues, donc, d'où viennent-ils ?
   
- Albergue Turístico de Zafra
      en plein sur le chemin, au centre ville
      impeccable, 1 salle d'eau par chambre dortoir
      12 euros avec ptt déj inclu

jour 08 le 08/04/2017 de Zafra à Villafranca de los Barros         18,9 km

  
étape assez sympa, quelques passages moins, surtout un en bas d'une espèce d'usine sur votre droite, ça pique les poumons et une espèce de brouillard bleu circule ! Et les quatre derniers kilomètres sont pas vraiment tip top. Mais c'est le chemin, autrefois, certes, il n'y avait pas toutes ces usines pestiférentielles, mais imaginez vous, marchant derrière des chevaux libérant leur flatulances, était ce mieux, moins nocif oui, mais ?
   
- Albergue El Carmen
      très belle Albergue,
       12,50 € avec petit déjeuné inclu

 jour 09 le  09/04/2017 de Villafranca de los Barros à Torremegía     27,4 km

   
une étape, bof, entre les vignes, de grandes lignes droites dont on entrevoit pas la fin, toujours sous un soleil a découper au couteau. Un aperçu au loin de quelques montagnettes. Ce soir, encore une albergue très bien
   
– Albergue turistico Palacio de los LASTRA
      12 € la nuitée plus trois euros petit-déjeuner que vous pourrez garder en pique-nique
      on peut manger sur place ce soir pour huit euros

jour 10 le 10/04/2017 de Torremegía à Mérida                 15,6 km

 
  encore une étape que je vais qualifier de peu d'intérêt, quelques beaux paysages, beaucoup de goudron sur environ la moitié du parcours. En plus pour moi c'est la totale, nouvelles ampoules, hé oui, j'en traine depuis le début, des ampoules multicouches, et ce ne sont pas des leds, énormes! du à la forte chaleur et donc transpiration grâce à tout ce goudron,  je comprend que beaucoup marchent en sandales, la crève, ben oui, j'ai aussi la crève, et les éternuements qui me font abominablement souffrir dans les côtes suite à la chute du début, j'ai eu un mal fou à faire ces 15 malheureux kilomètres. Arrivée à l'albergue, non qu'elle ne soit pas propre, mais ça ne m'a pas plu, imaginez 22 lits dans une même pièce,  des lits serrés les uns contre les autres et c'est complet, j'aime pas, la promiscuité, oui, mais là, c'est trop!  donc ça finit à l'hôtel, c'est pas le même prix et j'espère y dormir mieux j'en ai besoin   
   
-hôtel le Lusitania
      à 300 m après avoir passé le grand pont une rue à droite
      chambre tout confort 40 €
je ne ferai aucune visite, beaucoup de ruines romaines, je peux pas, pourtant c'est soirée festive, musique, défilés et processions. Vous les ferez vous même quand vous y passerez!

jour 11 le 11/04/2017 de Mérida à Aljucén             15,9 km

  
un bon tiers de l'étape sera du goudron au départ. Après ça ira mieux, mais la chaleur, sans vent, c'est étouffant, ça devient très dur pour un gars comme moi qui n'a rien d'exceptionnel    . Au départ, on aperçoit le vieux reste d'un viaduc qui aurait du se visiter la veille,  donc je n'ai pas tout perdu :-) , viaduc chapeauté de paille par les cigognes. Rencontre avec un troupeau de moutons, les bergers nous font de grands signes pour qu'on s'écarte du chemin et ne fassions pas peur aux bêtes. Courte étape, mais dure, le final est quand même mieux que le départ. Ce soir
  
- Albergue Peregrinos Río Aljucén  14 places
       c/, Santiago de Compostela, 2
      10 euros + 2 euros le ptt dej
      tél : 924 349 456 ou Móvil : 695 171 383
      c'est la première en arrivant sur le chemin, impossible à manquer

jour 12 le 12/04/2017 de Aljucén à Alcuéscar             20,1 km

  
départ et fin moins heureuse, mais le milieu dans le parc de Cornalvo, c'est grandiose. Les oiseaux chantent, une débauche de fleurs blanches, jaunes et roses, pas de longue ligne droite, un peu de relief une étape que je vous souhaite de connaître. Par contre, à partir de 11 heures à la montre, la chaleur est déjà torride et insupportable pour un gars comme moi qui vient de pays plus tempéré. Dommage encore une fois que des crados ne puissent pas rapporter leurs poubelles, c'est jonché partout de saloperies diverses, c'est lamentable     ! Ce soir
   
- Albergue privée chez Dorothéa  casa  périgrina
      à priori pas sur les guides
      1/2 pension (de mémoire, je crois obligatoire) , 25 euros, repas très bon

jour 13 le  13/04/2017 de Alcuéscar à Valdesalor             25,7 km

   
après l'étape d'hier, aujourd'hui, on peut la trouver fade et morose. Chaleur écrasante, c'est dur heureusement quelques beaux points d'ombre sans papiers WC pour une fois !! .
Ce soir, albergue  appartement ,se méfier, cette personne pratique l'overbookage, j'avais réservé une chambre particulière pour être tranquille,  à 15 € la nuité. A peine une heure installé, que cette personne me demande de partager ma chambre vu qu'il y a un lit libre. Un couple venant d'arriver, eux aussi avaient réservé,  le monsieur serait dans la chambre avec moi, et la madame dans le canapé dans l'entrée, par gentillesse, je refuse de séparer le couple et j'irai donc dans le canapé, je serai dérangé plusieurs fois dans la nuit, les autres occupants étant obligés de passer par l"entrée pour aller au WC,  du coup, je demande une ristourne vu que la réservation n'est pas respectée, malgré le manque de confort, je n'arriverai qu'a être remboursé que de 5 euros, il m'en coutera donc 10 euros, cher, même très cher pour un canapé presque devant la porte des ouatères!
    - je ne cite le nom de l'albergue que pour que vous connaissiez le mode de fonctionnement de cette personne, pas pour ce qu'elle vaut, donc si vous avez autre chose, à éviter !
   
- albergue Casa Conchi
      même pas de tampon, juste un simili dessin à la main

a noter: cette albergue nous avait été recommandée et réservée par celle de la veille à 10 h du soir juste avant d'aller au dodo, sous le motif qu'il n'y avait que cette albergue dispo, tout le reste étant fermé!  délit d'entente ;-) !!

jour 14 le  14/04/2017 de Valdesalor à Casar de Cáceres         22,5 km

   
après cette mauvaise nuit, départ lever du jour. Pas grand-chose à signaler jusqu'à Cáceres, passage dans la vieille ville, de beaux monuments, la sortie de Cáceres, le long de la nationale sur le goudron, c'est pas vraiment le pied, puis arriver à Casar
 
  - Albergue Municipal de Casar de Cáceres   18 places
       Plaza de España, frente al Ayuntamiento
      Les clés peuvent être ramassées au Majuca Bar Restaurant, situé à Long Alta, 7.
       ou semble t'il  également à la police municipale Tél: 609 164 048.
      nuité 5 euros

à noter : attention aux fêtes religieuses à la mi avril, tout est pris, même certains gîtes, et le peu d'hôtels qui ont encore une chambre vous demandent jusqu'à 300 €. Dans les grandes villes, c'est ce qui nous arrivera à Cáceres, d'où le fait d'aller à Casar. De même que le lendemain soir, fin d'étape prévue à  Alcantara, il n'y a rien. Faut aller jusqu'à Canaveral soit 33 km   

jour 15 le  15/04/2017 de Casar de Cáceres à Canaverals     21,7 km


    très belle étape, sur des plateaux très sympas, ensuite  longue descente vers un grand lac, dont j'ai bouffé le nom, désolé. Le Camino a été dérouté pour cause de travaux sur la nouvelle ligne TGV grande vitesse de Madrid à la frontière portugaise. Vous allez donc déjà faire plus que les 33 km indiqués. Une Fois au lac, qu'on va longer quelques kilomètres sur la nationale, paradis des motards, vrais, frimeurs, mais ça y va, dont des irresponsables avec passagers ! En effet, ils prennent cette entrelassis de virages à toute vitesse. Le chemin quitte cette nationale quelques kilomètres plus loin. Certains paresseux finiront l'étape par cette route plus courte. Les purs prendront le petit chemin sur la droite et montront sur le plateau. Je pense que les grands rapaces que je vais pouvoir observer de loin, sont des vautours avec leurs plumes séparées en bout d'ailes, ainsi que leur manière de voler. Au début de la montée, on domine le magnifique lac mais qui laisse voir un manque d'eau manifeste alors qu'on est en avril. Le chemin serpente mais rien de spectaculaire. À un carrefour, je loupe une marque et vais faire deux kilomètres de plus aller/retour. Ce sera la première fois pour moi que je vais faire 35 km. Mais je suis satisfait, je ne serai pas le seul à m'être fait avoir. Arrivée au village pour :
  
–hôtel Malaga
      chambre double avec salle d'eau 20 €, en plein sur le chemin pratiquement à la sortie du village après la longue côte

jour 16 le 16/04/2017 de Canaverals à Galisteo             29 km

   
 Encore une belle étape, la fin moins, aperçu encore ce que je crois être des vautours, je verrai aussi deux vipères, cette région semble leur plaire, faire attention en vous asseyant sur des pierres ! Aujourd'hui, un peu de répit, du vent assez soutenu, parce que la chaleur est intenable, passage dans les patures parmi les vaches, attention, elles peuvent être dangereuses quand elles allaitent! Je vous conseille  vivement de les contourner, elles ont des cornes immenses que  je n'ai pas envie de rencontrer! Ce soir, encore le bazar à l'hôtel, pratique le surbooking, je vais finir dans le canapé, coin handicapé,  ma chambre individuelle réservée n'existe pas ou elle est déjà prise !!!!!
   
–L'hôtel les immigrants, je ne le cite, que pour vous inviter à aller voir ailleurs
      15 € pour le canapé, du coup je bénéficie de la salle de bain handicapé moi tout seul!
Ça devient extrêmement lassant d'avoir à réserver son hébergement, en plus de se faire avoir, c'est pas l'esprit du chemin, ça me gonfle !

jour 17 le 17/04/2017 de Galisteo à Oliva de Plaisancia         29,5 km

  
Je découvre qu'il faut se méfier de tous ces gens qui vous disent que tout est fermé, ou complet! En fait il y a une véritable mafia, ils vous font réserver chez leurs copains, se déplaçant même, comme des pélerins,  pour vous "forcer la main" en vous faisant paniquer sur un manque d'hébergement ?,et vous constaterez, si vous passez par un hospitaleros pour réserver dans un hôtel, le prix est souvent différent de celui que vous trouverez si vous réservez vous-même! journée moyenne jusqu'à Carcabosso, beaucoup de kilomètres de goudron et rien à voir. Arrivée, 7 km de bitume sur la route, quelques jolies vues sur des montagnes enneigées, et on découvre encore, que certains ont pris le taxi, !c'en est lamentable!!!, Bon ! Entre le début et la fin c'est vachement sympa heureusement. 35 km, 29 km, 31 km, ça commence à devenir dur, toujours pour des histoires fausses d'hébergements, demain soir, je ne réserve rien, y en a marre !
  
–Albergue L'Airpairir
      15 € et c'est super, par contre ce soir, cuisine, le restaurant est fermé, heureusement, l'hospitalier tient aussi une petite épicerie.

jour 18 le 18/04/2017 de Oliva  à Aldeanueva         27 km


    comme d'habitude des endroits sympas et d'autres moins, mais ça reste très sympa. Là encore, on finit par la route, il semble que sur ce chemin le taxi soit une habitude pour plusieurs, dommage pour eux , le vrai chemin est sympa, certes après une dure journée je comprends qu'on veuille couper au plus court, chacun fait en fonction de sa conscience.
 
  –Hôtel MONTESOL
      sur le chemin à la sortie de la ville
      15 € chambre individuels avec salle d'eau, impeccable, et ils font restaurant pour le soir

à noter : passe sous l'arche de Capara, anciens vestiges romains, symbole figurant sur les balises cubiques du chemin   

jour 19 le 19/04/2017 de Aldeanueva à Calzada de Bejar     21 km


   aujourd'hui, courte étape jusqu'à Banos, du goudron, les courageux peuvent en éviter une partie, des petits échappatoires par-ci par-là, je suis fatigué et je prendrai la route comme beaucoup. Donc 10 km de bitume, mais c'est pas grave, les paysages sont supers, ensuite, le chemin à travers la basse montagne est vraiment magnifique ! Vol de vautours, c'est divin. On change de province, on quitte  Extremadura. Très belle étape, a signaler, trois gouttes et demie de pluie et cet après-midi, pendant la pause bière au gîte, quelques coups d'orage mais pas de pluie. Ce soir :
  
–Albergue Alba Soraya, chez voilà Manuela à l'entrée du village
      35 € la demi pension et c'est très bien en chambre individuel
      possibilité en dortoir pour 10 €, ou 20 € chambre indiv sans repas 

jour 20 le 20/04/2017 de Calzada à Fuenterroble    27  km


    Etape très sympa, encore une fois, on monte un peu, il me semble que ce soir on dort à 900 et quelques mètres! beaucoup de cigognes dans les champs. Cette nuit, violent orage et grosses pluies. Pourtant tout semble sec le matin, surprenant ! Aujourd'hui, encore de nouvelles têtes, et d'autres qui disparaissent, c'est ça le chemin. Ce soir :
     
- Albergue Paroquial association de Amigos del Camino
      1/2 pension donativo, très sympa

jour 21 le 21/04/2017 de Fuenterroble à San Pedro de Rozados      29,5 km

  
Grande étape sympa, avec élévation à 1130m, au pied des éoliennes, passage à la croix du Père Gras, ou Cras, oubli ?, dommage écrasée  par ces saloperies d'éoliennes, puis redescente pour une longue approche du village. Peu avant d'arriver, 2 options, 1 à gauche sympa, par un petit chemin, et l'autre, plus longue en longeant la route, et moins sympa. Ce soir:
   
- Albergue de Turismo, Hostal Rural Carneras       avec chambre ou dortoir
      dortoir 7 euros, ça vaut pas plus, l'eau, soit ça vous brûle, ou ça vous glace! impossible d'avoir un jet à température constante. et 1 seule prise électrique marche dans tout le bâtiment! On n'y sera que 2, tous les autres ont été à l'autre albergue un peu plus loin à 200 m

jour 22 le  22/04/2017  de San Pedro à Salamanca      23,5 km

   
Toujours une étape sympa, l'arrivée moins, vous apercevez Salamanca de très loin, et ça ne semble pas se rapprocher ;-) , c'est infernal, il fait très chaud, mais heureusement un petit vent soutenu nous rafraichit. Arrivée à la plaza Mayor, un monde dingue, et la bière coute cher, je voulais aller à l'albergue juvénile, malgré en principe 65 places, c'est complet ! du coup je book un hotel
  
- Hotel AMEFA
      50 euros, chambre avec salle d'eau impeccable
      c'est le moins cher que j'ai pu trouver au centre ville

jour 23 le 23/04/2017 Salamanca à Urbanizacion    22 km


   J'ai perdu mon groupe si sympa, ils s'arrêtent à Salamanque pour une journée. Etape peu intéressante, sortie jusqu'au prochain village sur 4 km de goudron, après c'est plat, et on voit le même paysage tout le temps. Très peu d'endroits ombragés, pas beaucoup d'arbres, et la fin de l'étape se fait sur un chemin qui longe la nationale. Attention, à 2 km avant l'arrivée, ne pas prendre l'option à gauche sous le pont, le rio n'est pas franchissable, trop d'eau, d'ou l'option contournement, en été, à voir ? arrivée à l'
 
  - Albergue privée Casa Saso Valdunciel , très sympa
      dortoir en bungalow de 3 lits
      25 euros la 1/2 pension

jour 24 le 24/04/2017 d'Urbanizacion à Villanueva de Campean    21 km

  
Début de l'étape insipide jusqu'à hauteur du centre pénitentier de Topas, que l'on aperçoit de l'autre côté de l'autoroute. Après ça s'arrange un peu, au niveau paysage, mais toujours de longues lignes droites sur des km. La fin me plaira un peu plus, arbres et légers reliefs. Arrivée à

    - Albergue
      Via de la Plata dans le village sur le chemin
      10 euros en chambre individuelle

jour 25 le 25/04/2017 de Villanueva à Zamora         18 km

  
Etape ordinaire, de beaux et pas beaux paysages. Des têtes disparaissent et de nouvelles apparaissent. On aperçoit Zamora de loin, et comme à chaque fois, dans ces cas là, on n'a pas l'impression d'avancer. Arrivée sous la surveillance bienveillante de nombreuses cigognes qui planent en tournoyant, cherchant le courant d'air chaud qui les fera monter  au 7 ème ciel. Arrivée à
 
  - Albergue de Perigrinos
      n'ouvre qu'à 14 h
      donativo, les douches dégagent une certaine rusticité ;-)

Attention: pas de couverture, et les matinées sont fraiches, on est à plus de 700 m   

jour 26 le 26/04/2017 de Zamora à Montamarta     18 km

 
  Etape classique, beau, moins beau et toujours ces grandes lignes droites désespérantes. le temps s'est légèrement dégradé, quelques gouttes de pluie. Arrivée à

   - Albergue municipale
      5 euros, bien, mais tout le monde n'aura pas d'eau chaude, chauffe eau électrique trop petit
      le soir, tablée commune de 15 personnes, me rappelle plus le prix du repas ?

jour 27 le  27/04/2017 de Montamarta à Granja    22 km

 
  Etape ordinaire, je vous la refait, longues lignes droites, etc, etc .... par contre, ça caille dur au départ et tout le long, vent fort très désagréable, par moments, de côté ou de face. On aperçoit l'ermitage de Virgendel Castro, puis l'Embalse de Ricobayo, mais pratiquement plus d'eau, à sec. C'est dingue, quand on voit la surface occupée sur la carte et ce qui reste, ça fait peur pour l'avenir. Ils n'auront bientôt plus d'eau dans le coin. Plus loin, les ruines de Castillo de  Castrotorafe, impressionnant de par la taille, qu'est ce que ça a du être à l'époque ? puis arrivée à
   
- Albergue de Peregrinos (ben oui, encore une !)
      7 euros, pas de cuisine

Camino Sanabrés  411 km


jour 28 le 28/04/2017 de Granja à Tabara    24,5 km

  
Sur cette étape, on quitte la voie de la Plata, la fin traditionnelle qui rejoint le camino Frances ne m'intéresse pas, l'ayant déjà faite. Donc je quitte  pour le camino Sanabres
Le matin, gelée, - 4 °, on est toujours à environ 700 et quelques mètres, Etape enfin sympa, après le pont Puente de Quintos, on tourne à gauche dans un petit sentier chevrier qui longe un large rio. Attention, par temps de pluie, et suivant vos godasses, je pense que certains passages rocailleux sur quelques mètres, heureusement,  doivent glisser, Mais c'est sympa, si vous êtes crégnos, les guides  vous encouragent  à prendre l'itinéraire vélo par la route, pourtant, je n 'ai rien trouvé de vertigineux !  Grande ligne droite de 2,5 km avant d'arriver à Faramontanos, et encore une après  avant Tabara. Arrive à
 
  - C.T.R El Roble dortoir ou chambre
      25 euros en 1/2 pension chambre indiv avec salle d'eau perso

jour 29 le  29/04/2017 de Tabara  à Santa Croya    21,5 km            


    petite étape assez sympa, il fait moins froid, au départ , 2 options, je prendrai par Villanueva, il y a 2 bars. Tout le monde m'a vanté à Santa Croya, l'albergue Casa Anita, d'après les guides des populations de l'Est, sans doute la meilleure de tout le camino, je m'y suis arrêté, et au final, on se retrouvera qu'à 2 sur la bande habituelle,  tous iront à celle à 1 km plus loin à Santamarta, ils ont eu raison, ils passeront une soirée inoubliable pour moins cher, donativo avec petit déj, alors que nous, ça a été terne,  et ..... cher ! donc ce soir
 
  - albergue Casa Anita
      23 euros la 1/2 pension en grand dortoir, sans le ptt déj,  repas tout à fait ordinaire, et, ou débarquera en plus une équipe de vélotistes bruyants, ! comparée à hier soir, publicité pas méritée!

jour 30 le  30/04/2017 de Santa de Croya à Rionegro del Puente    27 km

   
Etape très sympa, pas de longues lignes droites, dommage gâchée en partie par une météo exécrable, vents violents, rafales données par la météo, environ 70 km/h en moyenne en milieu de matinée pour forcer à 90 en milieu d'après midi. Entrecoupée de pluies, et même de grêle, vent d'ouest, donc en plein pif, ça vous rentre dans les sinus, et la bouche, embardées d'ivrognes, bref la galère!  A priori, il semble y avoir des variantes  en cours d'étape, tout le monde ne prendra pas le même chemin!    
  
- albergue municipale en plein sur le chemin
      7 euros la nuité

Note: je vous conseille le restau en face de l'autre côté de la rue, nom prometteur, "Association Gastronomique" , repas plus qu'inhabituel, avec café, liqueurs, pour 10 euros !!! le nom ne faisait pas que de promettre, il tient !

jour 31 le 01/05/2017 de Riongro à Asturianos        26 km

  
Pour moi, une des plus belles étapes de ce camino à ce jour. Départ dans le froid et gelée, mais ensuite soleil, ça restera froid toute la journée, mais on est à 900 m. Je pense qu'on en a fini avec toutes ces grandes lignes droites déprimantes. Magnifiques paysages, on aperçoit en face ou à droite, des chaines montagneuses pleines de neiges en hauteur. C'est vraiment superbe. Ce soir

    - petite albergue municipale, seulement 6 places, complète, en dehors du village, enfin dans la banlieue du village. On dormira à au moins 4 ou 5 dans le couloir sur des matelas sortis de la salle de sport.
5 euros la nuité, possibilité de manger sur place au bar de l'association.  pas de cuisine.

jour 32 le  02/05/2017 de Asturianos à Requejo     28 km


    Encore une belle étape, un temps clément et très belle vue sur le chateau de Puebla tout en haut, les courageux feront le détour, par l'escalier ou la route. Une section un peu moins marrante, vers la fin, le long de la nationale. sur 3 km, on peut marcher en contre bas. Visite à l'albergue municipale, mais c'est d'un lugubre affolant! donc direction un peu plus loin sur la gauche vers
  
- albergue Casa Cervino
      12 euros et c'est très bien    

jour 33 le 03/05/2017 de Requejo à Lubian     19,5 km

   
Etape sympa mais si je puis dire: endeuillée par un marquage plutôt léger. L'étape est entre coupée par les travaux de la ligne TGV a grande vitesse Madrid Portugal.  Donc ne faites pas comme moi, au panneau déviation temporaire, prenez cette option, autrement c'est au moins 5 km de plus par la route . A signaler que dans la région, il y aurait des loups. Au dire du cafetier après le col à 1350m , qui surveille à la jumelle, les chasseurs râlent, les loups bouffent les cerfs! arrivée à

   - albergue municipale, à 16h elle est pleine
      3 euros la nuité
    à côté, il y une casa rurale, mais je ne connais pas les prix ?

jour 34 le  04/05/2017 de Lubian à Gudina     23 km


    Etape sympa et sportive. On grimpe pendant 2 h pour les plus rapides et  3 h pour les moins rapides. Ensuite, montées, descentes, mais c'est très sympa, le temps est moins ensoleillé, mais ça va ! L'arrivée à Gudina est moins époustouflante, mais faut y aller!

    - albergue municipale
      6 euros
      les lavabos sont moyennement propres, les lits collés 2 par 2, si vous allongez un bras, vous talochez le voisin, ou la .... voisine , si vous ne voulez pas prendre un retour, assommez le au premier coup :-) , mais c'est quand même tout à fait correct

jour 35 le 05/05/2017 de Gudina à Campobeceros    20,5 km


    Etape courte, quelques reliefs mais rien de difficile, étape massacrée par une météo peu favorable, et du goudron ! La pluie crépite sur la cape de pluie.  J'entends même plus mes dents claquer! j'ai froid, l'eau coule dans mes godasses, dommage, avec la pluie,la brume, on loupe tout le paysage. Une éclaircie vers 11h30 nous en livrera toute la beauté. dommage d'avoir louper tout le début! L'arrivée vers le village nous montre le spectacle désastreux des travaux pour la ligne à grande vitesse de Madrid vers la Galice. Ca me fout les boules de voir tous ces chantiers titanesques qui massacrent notre pauvre planète pour que quelques friqués puissent aller encore plus vite gagner des tonnes de sous. Certes, ça fait du boulot, mais si on doit crever plus vite de la pollution engendrée, vois pas l'intérêt de tout ça? Sur les guides récents, ils indiquent, pas de place dans les gîtes pris par les ouvriers de ces travaux, ben que si, on va trouver à:

    - Albergue Da Rosario 18 places et c'est pas complet
      8 euros la nuité

jour 36 le 06/05/2017 de Campobeceros à Albergueria        26,5 km

   
Encore une belle étape, du relief, nous sommes encore une montagne, du goudron, mais ! dans la brume, va encore  louper de beaux paysages. Commence par monter, puis longue descente vers Laza, on perd en gros 400m qu'on va reprendre assez vite pour rejoindre Albergueria. La dernière montée est gratinée!

   - Albergue Rincon del Perigrino
      donativo, avec cuisine, pas de restaurant dans le village, mais fait petite épicerie
      dans le bar en face
Sans doute l'albergue la plus connue avec toutes ses coquilles accrochées aux murs, il y en a partout, c'est spécial.    

jour 37 le  07/ 05/2017 de Albergueria à Xunqueiria de Ambia        14,5 km


    Etape sympa, un peu de goudron, on quitte la montagne, on va perdre dans les 300m et se  retrouver dans les 600m, encore une longue ligne droite mais sympa. Arbres, etc .... passage sur les sommets couverts de bruyères, de genêts, avec une vue superbe peu de temps avant d'arriver. Après un passage à l'albergue municipale, ça ne me plait pas, trop loin du village, rien pour acheter à manger, de plus on est dimanche, je vais au centre du village, un coup de chance  il ne reste que 3 places, et c'est super, donc  à la :
   
- Casa Thomas
      12 euros

C'est le 2 ème tour des élections municipales, entre le 1 er tour du dimanche d'avant et le 2 ème, on avait droit à tous instants aux hauts parleurs motorisés, ben oui, en fait, ils font comme les cirques, ça se promène même dans les campagnes avec des véhicules sonorisés, la musique, ça gueule, manquaient juste les pom pom girls !        

jour 38 le 08/05/2017 De Xunqueira de Ambía a Ourense    22 km


   A ce jour, et en principe il ne m'en reste plus que 5, sans doute l'étape la plus minable de ce camino. Rien à voir! 500m de petit chemin et 21,5 km de goudron! Traversée d'une grande zone industrielle, une petite route ou l'on a risqué la pointe de nos oreilles à tous moments, petite route de campagne, avec talus et ronces, impossible de s'écarter, les camions en tous genres, remorques, toupies à béton, ça défile sans arrêt en vous frôlant, dus encore une fois aux travaux de la ligne TGV à grande vitesse. je comprends ceux qui la feront en taxis, bus, trains, hélicos, sous marin ou dos de dromadaires, etc .... Tous ces camions desservent la zone de constructions de tunnels, Enfin on arrive à Ourense par Seixoba, aucun intérêt, enfin pour moi, décevant!

   - Albergue municipale
      6 euros
    Attention, ferme à 22h, rentrez avant ;-)   

jour 39 le 09/05/2017 De Ourense a Cea        23 km


    Le départ se passe de commentaires :-(  , c'est une sortie de ville aussi terne que les autres! suivie d'une longue et assez dure montée, tout ça sur le goudron, faut dire que j'ai loupé le camino d'origine par l'est, je me suis embarqué sur la variante ouest, ça me permettra de faire connaissance avec une figure du camino, César, ancien chauffeur de bus, il a parcouru toute l'europe, et maintenant il tient un petit accueil pélerin , "Rincon Telarara Casa Cesar", dans une espèce de petite cave, dans un tout petit village, vous pourrez boire un petit vino blanco, tinto ou autres, manger un bout de gras tout en discutant, très convivial, et donativo. Des sentiers sympas, et d'autres moins sur le goudron, un chien, mi-renard me suivra sur les 5 derniers km, j'essaye de lui faire peur, mais rien n'y fera. Un moment, ou je m'étais arrêté boire un coup, il attend devant la porte pour finalement suivre un autre pélerin sur quelques mètres, , puis il s'aventure dans les fourrés, on ne le reverra plus, sauf que le soir devant la porte de l'albergue, qui que voilà, le quadrupède, il va coucher toute la nuit devant l'albergue, ça m'ennuie, sais pas comment m'en débarrasser!  parce que, le bougre c'est moi qu'il m'attend !! why ?

    - Albergue municipale
      6 euros

jour 40 le 10/05/2017 De Cea a O Castro (Dozón)        20,5 km


    Je glisse un oeil discrètement par la porte de l'albergue, commence à marcher, et ouf, plus de chien, je suppose qu'il a suivi quelqu'un d'autre. Ben, o va pas durer, à peine 5 km, j'entends un truc derrière moi, et qui que v'la, le toufou renard, et merde, il  m'attendait! et le cirque recommence, j'essaye de lui faire peur, mais il reste loin derrière et me suis toujours! sur les route, il me fait peur, il ne s'occupe pas plus des voitures que les chauffeurs ne s'occupe de lui!  Je profite à un moment qu'il soit loin de moi derrière, qu'il ne regarde pas, pour rentrer en cachette dans un petit bar avec une porte vitrée, pourquoi je précise vitrée, vous l'allez comprendre plus loin,  je le vois passer sans s'arrêter, d'autant plus qu'il passe d'autres pélerins, je jubile, l'homme serait il plus fin que le canidé?, ben croyez le ou pas, y a pas 5 minutes qu'il est passé qu'il est revenu, et essaye de zieuter dans le bar par la vitre de la porte, voilà, vous comprenez l'histoire de la vitre,  il n'arrête pas, fait quelques mètres et revient sans arrêt, je suis dans un recoin et il ne me voit pas, mais il va insister plusieurs minutes, d'un coup, enfin, il accroche d'autres pélerins, je continue donc, à moitié rassuré, jusqu'à Mosteiro de Oseina. Batisse impressionnante, et paf, le chien, il cherche, nez dans l'herbe , heureusement il est le long des grands murs ! ça fait en gros 15 km qu'il me suit. Je m'écarte au max et tente la traversée discrètement, ouf, j'arrive à passer sans qu'il me voit, du coup j'enclenche la surmultipliée, pour m'éloigner au plus vite, au monastère, il y a plein de visiteurs, j'espère que ça va le distraire ?  . Dommage, mais je ne tente pas de visiter, trop peur qu'il me repère à nouveu. C'est une petite étape, pas mal de reliefs , la fin, je ne revois plus mon suiveur, mais j'ai peur de le revoir ce soir !

   - Albergue municipale à 300m au dehors de la ville
      douche commune comme dans les stades de foot, pas de verrou sur les portes des WC !!
      dommage le reste n'est pas mal! pour moi la plus mal du camino
      6 euros, il faut revenir au village pour trouver un restau
ce soir, oufffffffffffffff!!!!!!!!! pas de chien! attendons demain ?

jour 41 le 11/05/2017 De O Castro (Dozón) a Silleda        26 km

 
  Un zoeil, puis deux, un pas, puis deux, le randonneur à 4 pattes n'est pas là, m'attend t'il encore une fois plus loin, ça m'ennuie ! Et il pleut, ça durera toute la journée.     Je marche sans la sérénité du pélerin, la pluie, et surtout le chien qui continue à m'encombrer l'esprit, L'étape aurait pu être sympa sans ça, d'autant plus qu'il y a quand même pas mal de goudron, mais c'est beau. Au départ de l'albergue, il n'est pas utile de revenir en arrière au village, il suffit de continuer 400m sur la nationale après l'albergue pour retrouver le camino plus loin. Peu après, vous enquillez sur une route bétonée qui suit la nationale, vous gagnerez au moins 600 m. Ce soir, un peu marre des albergues, ce sera donc hotel
 
  - Hotel Casa Novas a Carballeira do Chousino ?
      sur la N-525 à l'entrée du village
      chambre indiv, luxueuse, avec baignoire pour tremper les jambes, c'est tout neuf
      20 euros
      fait aussi restau et bar, le tampon est affreux !

jour 42 le 12/05/2017 De Silleda a Puente Ulla            22,5 km


    Ouf, pas de chien, du coup, je pense en être débarrassé, ça me fout un peu les boules, mais je ne pouvais rien pour lui, impossible de l'adopter non plus. Peut-être ira t'il jusqu'à Santiago et retournera chez lui après ? mais je pense que c'était un chien à moitié sauvage sans maître, qui sait ? bref, on est en Galice et il pleut, journée sympa. Superbe descente vers Puente, grande, et magnifiques paysages, 2 ponts, un vieux et un nouveau de concert. Toujours du relief.

    - Pension O' Cruceiro, bar, restaurant
      chambre indiv impeccable encore avec baignoire pour tremper les .........
      20 euros

jour 43 le 13/05/2017 De Puente Ulla a Santiago    20 km

 
  Départ sous la pluie, mais vous en faites pas, ça commencera, et ce jusqu'au bout, à s'entrecouper d'alcalmie, pareil du relief, et d'après la trace GPS, on aurait quand même fait 600 m de positif cumulé! Du goudron aussi pas mal, mais c'est une dernière étape plutôt sympa. sauf l'entrée dans Santiago. Il y a une fête médiévale et les hébergements abordables sont complets, ç'est la galère. Mais j'ai pas envie d'aller à la pension Minor, trop au dehors de la ville.Environ 1 km, et ça ferme à 22h.  Il reste des chambres dans les hôtels mais à des prix inabordables. Heureusement dans un petit restau ou j'ai mes habitudes, c'est ma 3 ème arrivée à Santiago! on va me trouver une chambre en plein centre à 300m de la cathédrale !

    - Hostal Santa Cruz
      chambre indiv, salle d'eau commune sur le palier, mais c'est très propre
      30 euros


Voilà donc la fin de cette rando, Je ne l'ai pas faite dans le même état d'esprit que le camino Frances, et je pense que beaucoup de pélerins ne la font pas dans un but religieux, les gens prennent trop facilement le bus, le train ou les taxis dès qu'il pleut, ou qu'il y a trop de goudron,







Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.